PRÉVENTE : 8€ (HDL)
SUR PLACE : 10€

Soirée complètement “moon shine” ! C’est le nom du collectif dirigé par Pierre Kwenders, un plateau dédié à cette nouvelle scène afro-électro québécoise pour l’inauguration de nos dix jours de festival, un démarrage qui promet d’être rythmé !

Pierre Kwenders, musicien, auteur-compositeur et DJ d’origine congolaise et basé à Montréal, partage le nouveau single/vidéo, “Kilimanjaro”, de son prochain album, José Louis and the Paradox of Love, qui sortira le 29 avril via Arts & Crafts. Après des singles récents, “Heartbeat” (feat. anaiis) et “Papa Wemba”, ce dernier salué par le New York Times comme “un vortex rythmique avec des guitares résonnantes, des voix chantées et scandées d’un ton bourru”, “Kilimanjaro” trouve Kwenders en couple avec ESQO (Chili), Carlomarco (Chili) et PEDRO (Portugal), trois producteurs et compositeurs qui se complètent parfaitement.
Alors que le Kilimandjaro représente un voyage sur le toit de l’Afrique pour beaucoup, il pourrait aussi être comparé à un voyage de découverte de soi et d’exploration pour les autres. Pour “Kilimanjaro” de Kwenders, il dépeint une poursuite de fantasmes sexuels, une exploration de corps entrelacés et liés par l’intensité sexuelle. Plus le désir est élevé, plus le Kilimandjaro est proche. La chanson ressemble à un retour à une autre époque avec son mélange unique de jazz fluide, de rumba congolaise, de pop électronique contemporaine, de rétro des années 1980 et de funk des années 70, émanant de la vénération de Pierre pour les grands africains comme Fela Kuti, Tshala Muana, et plus encore.

Basée à Paris, Banga (anciennement connu sous le nom de Petit Piment) est une DJ et une productrice franco-gabonaise. Elle a grandi en Angola, au Nigeria et vécu au Brésil. « Tout comme ma personnalité, ma musique est un mélange de différentes influences culturelles ».
Sa musique mêle sonorités brésiliennes et déclinaisons électroniques. Banga est également familière avec l’afro house, un style musical dont elle a vu l’évolution pendant son adolescence à Luanda, la capitale mondiale des rythmes kuduro. Sa connaissance approfondie de la culture et de la langue lusophone influence fortement les rythmes de ses productions, dans lesquelles elle intègre des samples bien choisis de Baile Funk et de percussions afro.

PRÉVENTE : 8€ (HDL)
SUR PLACE : 10€